• Marguerite

Transformer les merdes de la vie en opportunité grâce à l'intelligence positive

Dernière mise à jour : sept. 14

En ce moment, j’accompagne plusieurs clients passant des moments difficiles.

Et à chaque fois je constate qu'une méthode précise sur laquelle je me suis formée en tant que coach, fonctionne très bien... alors j'avais envie de la partager aujourd'hui, en exclusivité.


Cette méthode est particulièrement utile pour des personnes qui sont dans ces périodes de la vie où tout est compliqué.

Tu sais, ces moments où tu sens que tu ne maîtrise plus ta vie, tu te remets constamment en question, tu questionnes ta valeur, et tu as du mal à avancer.


C’est souvent dans ces moments là que l’on se dit:


“Quelle merde ce qui m’arrive. Rien ne va. J’essaie tout, rien ne marche. Ma vie est destinée à être un enfer. Je ne vaux rien. Je suis nul.le.”

Tu as peut-être déjà vécu ça aussi. Ou peut-être, tu le vis en ce moment.


Tu vois tout en noir.

Tu es à fleur de peau.

Tes émotions te jouent des tours.

Tu as parfois même du mal à dormir. Bonjour les nuits blanches, pourtant, tu es épuisé.e...

Tu a juste envie de te cacher sous la couette.

Tu as envie de tout abandonner. Tu te dit que c’est fini les efforts, ça sert à rien. Parce que tu as l'impression d'avoir déjà tout essayé.


Alors tu penses être destiné.e à une vie de merde. Et tu t'y résignes.




Je sais où ça peut mener ces sensations...

Je suis passée par une dépression il y a quelques années.

J’avais des pensées de suicide. D’en finir avec toute cette souffrance.


Dans ces moments là, on entend souvent des personnes nous dire: “fais un effort, bouge toi, sois positif.”

Je sais à quel point c’est énervant d'entendre ces vendeurs de positivisme à la noix.

Pendant ma dépression, j’entendais toute la journée des moralisateurs me dire de positiver, sans pour autant vraiment donner de solution. Ou alors, leur solution à eux, peut être valable pour eux, mais sans prendre en compte mes besoins.

C’est justement là le problème, on ne se sent pas écouté. On n'a pas l'impression que nos besoins ne sont pas pris en compte.


Du coup, on se sent encore plus nul.e car on n'arrive pas à positiver, comme le voudraient les autres. Cela nous rend encore plus impuissants.es, on se sent jugé, incompris.


Alors si cette sensation t'est familière, tu n'es pas la seul.e. Je te partage un petit guide en 2 étapes pour t'aider à avancer, trouver le moteur dont tu as besoin, mais selon tes propres besoins. Tu peux adapter selon à ta manière.

Ces 2 étapes ont été clé pour moi. Elle le sont encore aujourd'hui et j'espère de tout cœur qu'elles t'aideront également.


C'est parti!


Étape 1: comprendre le message de tes émotions


Quand quelque chose va mal, une épreuve, une difficulté, cela ne sert à rien de le nier, ou d’éviter de vouloir sentir des choses douloureuses. Nier tes émotions résume à te dénigrer et ne pas prendre en compte tes besoins.


Tes émotions sont utiles. Positives et négatives.

Nous avons hérité d'un système émotionnel, comme d'autres mammifères. Cela fait des millénaires que l'on peut ressentir et utiliser nos émotions. Donc je t'assure qu'elles sont bien là pour quelque chose! Le problème c'est que l'on en est tellement déconnecté de son corps avec la vie moderne, que l’on ne sait même plus s’en servir.

Les émotions sont un message pour comprendre tes besoins et passer à l’action.


  • Colère: Te défendre d’une agression.

  • Peur: Te protéger d’un danger.

  • Tristesse: Acceptation d'une perte, deuil.

  • Joie: tu es sur le bon chemin, continue.

A quel besoin se réfèrent-elles?


C’est pour cela que ça peut être dérangeant qu’on te dise d’arrêter d’être triste/énervé/anxieux.

Refuser l’émotion, c’est comme refuser de voir la réalité en face. Ne plus prendre en compte ses besoins essentiels. Et ne rien faire empire la situation.


Nier ses émotions n'étouffera pas l'émotion, au contraire. Plus on résiste, plus elles persistent.



Il est donc temps de t’écouter et passer à l’action.

Avoir des émotions, aussi désagréables qu’elles soient, est une étape indispensable pour prendre conscience de ce qu’il t'arrive, et de ce que tu dois changer afin d'être plus aligné avec tes propres besoins.


Une fois le message passé, et l’action mise en place pour y remédier, l’émotion disparaît.

Tu te sentiras sûrement très soulagé.

Une émotion ne devrait durer que quelques instants, le temps de comprendre le message. Si elle dure plus longtemps, c’est que tu n'as pas pris l’action nécessaire.

C'est en écoutant le message de tes émotions que tu sauras quoi faire.

Même si le message ou la solution peut faire peur.

Même si on pense que la solution est impossible.

Même si on a la flemme de passer à l’action.


La tête peut nous mentir, nous jouer des tours. Mais le corps et les émotions ne mentent jamais…


Étape 2: savoir tirer parti de toute situation difficile pour devenir le héros de ta vie


Comme on l’a vu plus haut, rester dans les émotions désagréables ne sert à rien, sauf à nous détruire. Il faut donc passer à l'action pour changer la donne.


Mais que faire si tu as l'impression qu'il n'y a rien à faire parce que tu subis des événements négatifs que tu n'as pas choisis?


Pour y remédier, il y a une méthode vraiment efficace.

C’est ce qu’on appelle l’intelligence positive. Elle permet d’accéder à notre sagesse intérieure, plutôt qu’à nos vieux démons et croyances limitantes.


La sagesse ne juge rien, ni une situation, ni des personnes, ni soi-même. Elle essaie simplement de voir comment on peut grandir, évoluer, être notre meilleure version à chaque instant, chaque situation.

L’intelligence positive se base sur deux petites questions à se poser :

  1. Que suis-je en train d’apprendre à travers cette situation, aussi difficile soit-elle?

  2. Quelle(s) action(s) je peux entreprendre pour que cet événement soit quelque chose de plus positif que négatif pour mon avenir? Sans nier la douleur d’un événement pour autant, mais on essaie d’en faire quelque chose de productif.


Ces questions fonctionnent pour toute situation, si on laisse notre créativité s’envoler et que l’on arrête de juger la situation.


En t'autorisant à être créatif, tu trouveras des dizaines d’idées pour une situation.


Si tu ne sais pas quoi faire, que tu manques d’inspiration, tu peux toujours demander de l’aide pour trouver des idées. Ca aussi, c'est déjà se mettre en action.

Demande à des proches de répondre à ces questions, dis leur que tu as besoin d’eux pour te donner des idées. Tu n'es pas obligé d'accepter toutes les propositions. C’est toi qui choisiras ce qui t'inspire.


Et si tu n’as personne pour t’aider, cherche l’inspiration ailleurs.

  • Que dirait ton “toi de 80 ans”? Ou ton “toi étant enfant”?

  • Que dirait une personnalité que tu admires pour sa sagesse et sa proactivité?


Tu es prêt.e à utiliser ces 2 étapes et voir tes "merdes" comme des opportunités?



C’est comme ça que tu pourras surfer sur les vagues de la vie au lieu de les prendre en pleine figure.

C’est comme ça que tu pourras être vraiment maître de ta vie.

C’est comme ça que tu deviens ton propre héros.


Si tu veux en savoir plus sur la gestion émotionnelle ou l’intelligence positive, n'hésite pas à venir m'en parler!


À très vite,

Margot

37 vues0 commentaire