• Marguerite

Comment implémenter une culture de l'échec?

Mis à jour : févr. 10

La tendance dominante dans notre société est de valoriser uniquement nos réussites : ce manageur qui est arrivé si haut, ce scientifique qui a créé une innovation disruptive, ou bien ce self-made man qui a créé son entreprise et qui est maintenant multi-millionaire... Et en cas d’échec, nombreux sont les exemples de dirigeants d’entreprise qui assument leurs erreurs en démissionnant. Le problème de ce type de culture, c’est qu’elle ne pousse ni à l’apprentissage, ni à l’innovation.


Ne prendre en compte que le succès d’une personne, c’est comme ne regarder que la fin du processus… Pour parvenir à ce qu'ils sont aujourd'hui, ces personnes à succès que l'on admire tant on fait beaucoup d'erreurs auparavant. Il n’y a pas de succès sans échecs, car c’est ce qui nous permet d’apprendre, d’acquérir de l’expérience, de comprendre mieux notre environnement, nos clients, nos partenaires, d’ajuster, de créer une logique d’amélioration continue, et de trouver de nouvelles solutions innovantes, tellement nécessaires dans une période de changement comme celle que nous vivons actuellement. Mais si l’on doit son mérite uniquement à ses succès, comment est-il possible d’assumer ses erreurs ? Le raisonnement logique de tout un chacun est de se dire : « Je dois réussir du premier coup ».


Pour changer cette culture, l’idée n’est donc pas de simplement permettre l’échec, de « pardonner » pour les erreurs faites. Il s’agit vraiment de considérer l’échec comme un devoir, une condition indispensable pour assurer le succès ou tout simplement notre survie. L’échec doit être vu comme une obsession, le focus dans notre stratégie, que chacun doit apporter pour le bénéfice de notre entreprise, ou même notre projet de vie. Si vous n’êtes pas capable d’avoir des échecs, vous ne serez pas capable de réussir.


Il faut donc faire en sorte d’optimiser les erreurs, en recherchant les apprentissages à en dégager, en instaurant une démarche collaborative de ces apprentissages et en réajustant les plans d’action dès que possible. Voici quelques idées pour implémenter votre culture de l’échec au sein de votre vie ou de votre entreprise :

- Que faut-il tester pour vérifier certaines hypothèses ?

- Quelles sont les potentiels risques ?

- Comment peut-on réajuster rapidement en cas d’échec ?

- Quels apprentissages peut-on dégager des échecs réalisés ?

- Comment peut-on communiquer ces apprentissages à un maximum de personnes ?


Et vous, quel est l’échec que vous souhaitez commenter pour partager vos apprentissages ?

#failureculture #culturedelechec #coaching #entrepreneur #innovation #empowered #coachbarcelona #coachingonline #frenchexpat #françaisàbarcelone #expatinbarcelona


Photo credit: @jphnry

Un email privé par semaine pour trouver du bonheur dans ta vie et ton boulot.

  • Instagram - Círculo Blanco
  • Facebook - White Circle
  • LinkedIn - White Circle
  • Instagram - Negro Círculo
  • Facebook - Black Circle
  • LinkedIn - Black Circle