• Marguerite

Les 5 niveaux de communication à connaître et comprendre au quotidien

Dernière mise à jour : sept. 14

Nos moyens de communication continuent à se développer. Et pourtant… à quel point connais-tu et comprends-tu ta propre manière de communiquer?


Aujourd'hui je te parle des 5 niveaux de communication, développé par John Powel dans son livre "Why Am I Afraid To Tell You Who I Am " (Pourquoi ai-je peur de te dire que je suis).


À la suite de cet article, tu comprendras mieux quel niveau de communication tu utilises le plus et pourquoi. Tu auras également la possibilité d'essayer d'entrer dans de nouveaux niveaux de communication.


Mais quel en est le but? Faire évoluer ta communication pour enrichir tes relations humaines, que ce soit au niveau professionnel ou privé.



Les 5 niveaux de communication


1. Les conversations superficielles


Ce sont les conversations dites plus superficielles.

Certains les appellent les conversations de couloir, d'ascenseur, etc.

Ce sont les bonjours dans la rue, au bureau ou dans un networking.

Ou bien encore les demandes de nouvelles en soirée ou au café du coin.

Pas besoin de connaître la personne pour rentrer en contact avec celle-ci.


"Bonjour, ça va?"

"Quel temps merveilleux il va faire demain!"

"Je suis allée à la salle de sport aujourd'hui."

"Je suis avocat, j'ai fait 5 ans d'études, et toi?"


Ce sont aussi des conversations clichées. On risque de se perdre dans les préjugés.


On pense peu quand on est dans ce niveau de communication. C'est plutôt inconscient, mécanique.

Mais surtout, on partage peu sur soi.


Il est déconseillé de n'avoir que ce type de conversations, on se sentirait vite seul.e lors de moment où l'on aurait besoin de se sentir compris.e, de soutien ou de collaboration.


Néanmoins, pas besoin de les éviter non plus! Ce niveau de conversation est obligatoire pour connecter, entrer en contacter avec les autres.



2. Les conversations factuelles


Dans ce niveau de conversation, on se concentre principalement sur les faits. On parle ici d'un style plus journalistique. La différence avec le niveau 1, c'est que l'on donne des informations destinées à un certain apprentissage.


On répète ce que les autres ont dit, que ce soit à la maison, au bureau, aux informations ou dans un livre.

Cela englobe aussi les commérages, malheureusement...


"J'ai acheté le nouveau livre qui expose la théorie de xxx."

"Tu es au courant des dernières nouveautés sur la marque exposées par le Responsable Marketing?"

"Tu sais ce qu'il s'est passé dans la maison de xxx?"


À ce niveau, on partage encore peu ou pas sur soi, on ne donne pas son avis.

Voici les faits, mais tu ne connaîtras pas mon point de vue dessus.


Ce sont généralement de bonnes accroches quand on préfère ne pas en dire de trop sur sa vie privée. Le niveau d’intimité reste encore peu élevé ici.



3. Les conversations intellectuelles


Ça commence à être intéressant ! On partage ses idées, ses jugements, ses opinions tout en gardant une certaine sécurité.


Beaucoup de personnes restent à ce niveau-ci. On a l’impression de s'exprimer plus et d'être assez ouvert.e mais pourtant on garde encore une grosse partie pour soi.


"Je pense qu’il faudrait investir dans de nouvelles formations."

"L’Espagne est un de mes pays préférés"

"Je ne suis pas d'accord avec la nouvelle politique de recrutement du DRH."

...

Ce niveau n'implique cependant pas l'autre. C'est pour cela qu'il peut ressembler parfois à un monologue.

On ne montre pas forcément d'intérêt pour celui qui nous écoute, on ne cherche pas forcément l'échange mais plutôt une exposition de ses idées.


4. Les conversations émotionnelles


On parle ici d’émotions, de sentiments, de ressentis. On commence à expliquer ce qui se passe à l’intérieur de soi, ce que l’on ressent à propos d’un événement, ou d’une personne. À ce niveau, on ose parler de ses joies, de ses peines, mais aussi de ses échecs et ou de ses rêves.

Authenticité mais aussi vulnérabilité est à l'ordre du jour!


"Cela me fait mal quand tu dis que je ne suis pas présente pour toi."

"Je me sens nul d'avoir raté cet examen."

"J'aurais vraiment aimé avoir cette promotion, je suis un peu jalouse de xxx."


Partager ce que l’on ressent vraiment à d’autres personnes peut nous exposer et nous rendre vulnérable, et c’est pour cela que cela ne vient qu'au niveau 4! Trop peu de gens s’aventurent dans ce niveau de communication pourtant si riche. On a peur du jugement, des conséquences de nos aveux.


Et pourtant une fois osé, on se sent bien mieux et cela génère très souvent des situations plus positives.

C'est la vulnérabilité qui permet de créer le lien entre les gens, c'est de parler de ses émotions, de ses joies et souffrances que l'on peut véritablement connaître quelqu'un et créer un lien fort.


En exprimant par exemple un mal-être suite à la remarque d’un collègue ou d’un ami, cela permet à l’autre personne de se rendre compte de l’impact de ses mots et de faire plus attention la prochaine fois et de se rendre compte que bien souvent ce n'en était pas l’intention initiale. Cela permet de voir ce qui touche une personne, se rendre compte de son humanité, et de créer de l'empathie.



5. La communication authentique

Nous y voila ! Le dernier niveau, là où l’on peut avoir les conversations les plus intimes et profondes.

A ce niveau, on prend en compte l'avis de l'autre, ses sentiments, bien qu'il puisse y avoir des incompréhensions ou différents. Chacun a le droit de penser de façon différente et on cherche à comprendre les pensées de l’autre pour grandir. C'est un véritable dialogue.


Passer d’un niveau 1 au niveau 5, ne se fait pas du jour au lendemain. Il faut que la relation se développe, qu'une confiance s'installe. La bienveillance et la capacité d'écoute sont extrêmement importantes pour créer la confiance.


La personne doit se sentir à l’aise et en sécurité face à son interlocuteur. C’est une communication vulnérable qui n’est pas toujours directement accessible, même dans les sphères les plus intimes comme en couple, mais qui peut se travailler.


Il existe des personnes pour qui atteindre ce niveau est bien plus difficile que pour d'autre. Ces personnes ont plus de difficultés à accorder leur confiance aux autres. Nous ne sommes pas tous égaux sur la rapidité à aller vers ce niveau de communication.



Maintenait que tu en sais un peu plus... dans quel(s) niveau(x) de communication te retrouves-tu le plus? Et le moins? Y a-t-il des niveaux que tu évites?


Attention, le but n’est pas d’avoir des communications de niveau 5 toute la journée!

Nous avons besoin de tous les niveaux de communication, selon le type de relation que nous avons avec la personne en face. Aller à un niveau 4 ou 5, parler de ses sentiments et se montrer vulnérable face à un inconnu pourrait être extrêmement gênant! Cela en va de même avec une personne que l'on connait mais qui a plus de mal à passer aux niveaux supérieurs.


Il faut savoir doser, faire confiance à son intuition sur le niveau de communication adéquat pour la personne en face. Si l'on sent une gêne, dis toi qu'il faut peut être redescendre dans le niveau de communication, la personne n'est peut-être pas encore prette pour avoir ce niveau de confiance avec toi.


Fais le point dans ta vie perso et pro. Et demande-toi avec qui pourrais-tu bénéficier d’aller au niveau supérieur?


Les deux premiers niveaux de conversations sont autour du FAIRE. On parle de ce que l’on fait. Les trois derniers niveaux aborde l’ÊTRE. Et rappelons-nous... Nous sommes des êtres humains et non des faires humains. :)


La communication au sein d'une équipe



Quel est le lien entre les niveaux de communication et les entreprises?


J' ai parlé plusieurs fois de l'importance de la cohésion dans une équipe, et c'est quelque chose qui se travaille de plus en plus dans les entreprises. C'est un moteur de performance et de différentiation sur son marché. Les équipes sportives le savent parfaitement, la cohésion est moteur de réussite.


Si tu as des problèmes de cohésion au sein de ton équipe, il y a de fortes chance que ce soit dû à un problème de communication!


Lorsqu'on atteint le niveau 5, on augmente la compréhension entre les personnes de l'équipe, il y a une meilleure harmonie, meilleure cohésion, meilleure collaboration, et donc meilleure performance et innovation.

Travailler les niveaux de communication au sein des collaborateurs permet d'enrichir les relations humaines et d'augmenter la cohésion d'équipe.

Mais si on ne travaille pas les relations humaines avec des méthodologies adaptées, on risque :

  • des conflits et sectarismes surgissent au sein de l’équipe, une perte de productivité, des pertes de temps et de coûts considérables pour les entreprises, mais aussi un coût émotionnel intense

  • un désengagement se généralise, on se décourage, on ne fait plus les efforts extras, on ne priorise plus l’intérêt de l'entreprise

  • On perd en créativité, en partage de bonnes pratiques, en entraide

Tout ça pollue le potentiel d’une équipe et empêche l’entreprise d’atteindre ses objectifs.


C'est pour cela que je te propose une méthode adaptée!


Sikkhona est une invitation à la communication et un voyage vers l’excellence d’une équipe.

C’est un outil pour booster une équipe, la faire évoluer vers son plein potentiel.


1. Le diagnostic

Avec Sikkhona, on commence par un diagnostic très rapide à réaliser...pas plus de 10 minutes! et basé sur l’avis de toute l’équipe! On oublie les croyances des managers sur leurs équipes, on découvre ce qu'il se passe vraiment entre les collaborateurs.

  • Pour enfin faire face à la réalité de son équipe.

  • Pour connaître les forces et les faiblesses de l’équipe.

  • Pour identifier les dangers imminents.

  • Pour enfin pouvoir faire les changements nécessaires.


2. Le séminaire

Une fois le diagnostic réalisé, on peut faire un séminaire de team building avec l'équipe, généralement sur une journée, pour enrichir le niveau de communication et de compréhension, créer du lien entre les collaborateurs. On réalise des dynamique de groupe spécialement conçues pour l'équipe, selon le niveau de communication diagnostiqué pour l'équipe.


Ce séminaire est très impactant et permet de :

  • Stimuler la cohésion d’équipe

  • Faciliter l’intégration de chacun

  • Enlever les croyances que l'on peut avoir l'un vis-à-vis de l'autre

  • Résoudre les conflits

  • Favoriser l’entraide

  • Accroître l’engagement général de l'équipe


Un séminaire extrêmement utile pour le développement de l’équipe. Mais aussi un moment agréable à partager ensemble. Pour mieux se connaître, mieux se comprendre, se voir pour du vrai, créer le lien et un véritable engagement entre les personnes.


Voici quelques témoignages de mon dernier séminaire Sikkhona pour l'équipe du Comité de Direction d'une PME internationale :


«Le workshop était excellent et cela m'a vraiment fait réfléchir sur le fait que l'environnement de travail peut devenir positif et empathique si nous commençons à nous écouter. »

«Nous avons tous des forces et des peurs et notre propre image est (ou pourrait) être différente de l'image que les autres ont de nous. Ce n'est qu'en partageant ouvertement nos pensées et nos idées que nous pouvons mieux communiquer, nous comprendre et travailler en équipe unie.»


N'hésite pas à venir me poser tes questions concernant les 5 niveaux de communication ou Sikkhona! margot@jobboosterfactory.com


À très vite,

Margot!

17 vues0 commentaire