• Marguerite

Pourquoi continue-t-on dans un job que l'on déteste ... et comment en changer

Dernière mise à jour : sept. 14

En apparence, tu as tout ce qu'il te faut: de quoi manger chaque jour, même de quoi faire des extras (aller dans un bon restau de temps en temps et sortir entre potes le weekend...), une maison confortable, une voiture, une TV,...


"Tout pour être heureux". Et pourtant, si tu es vraiment honnête avec toi-même... Le bonheur n'est pas forcément au rendez-vous!

Quand tu entends certaines personnes dire qu'elles se réveillent en aillant envie de se rendre à leur boulot, tu lèves les yeux au ciel "elles se voilent la face ce n'est pas possible". Ou bien alors, comme certains clients me disent : "je ne connais pas de personnes qui aiment leur travail, cela n'existe pas."


Alors souvent, on ne fait rien. Parce que tu as beau détester ta situation actuelle, tu as encore plus peur de l'inconnu, de l'avenir. Une phrase courante que l'on s dit est alors : "tu sais ce que tu perds, mais tu ne sais pas ce que tu gagnes."


Quand tu vois certaines personnes tout claquer pour changer complètement de cap, une partie de toi se réveille, tandis que l'autre se dit :"quelle inconscience".


Si tu es de ces personnes là... que tu as cette envie de changer, et que tu oses en parler autour de toi, tu ne te sens souvent pas compris.e, et pire, tu as l'impression de faire un caprice.


Mais aujourd'hui, je tenais à te dire que tu es loin d'être seul.e dans cette situation. Et surtout, tu peux en sortir!





Moi aussi je suis restée dans des jobs qui ne me convenaient absolument pas avec des managers qui me rendaient la vie dure. Je me réveillais le matin avec une boule au ventre et l'envie de crier "mais qu'est-ce que je fous là ?".


Et puis peu à peu, je me suis dit, au fond de moi, qu'il devait bien y avoir autre chose, que cette façon de travailler pour les autres à mon propre dépit ne devait pas être un but en soit.


Moi aussi, j'ai senti la pression autour de moi de rester bien sagement en place. D'attendre. D'attendre que ça se calme. De prendre mon mal en patience. D'accepter que le boulot ne soit pas fait pour être aimé, mais pour payer ses factures.


À force d'attendre, j'en ai fait une dépression, et puis un burnout. Ca a été tellement loin que j'ai atteint le point de non-retour, celui où j'ai enfin regardé la vérité en face : "il est impossible que je continue à vivre comme ça".


Parce que ce n'est plus de la vie. Ca en devient de la survie.

Ce dont je me suis rendu compte, c'était que l'avenir m'appartenait. Et ne dépendait intégralement que de moi et de commencer, j'allais réagir à ma propre situation.



Et cela en est de même pour toi.


C'est dommage d'attendre un burn out pour s'en rendre compte. Ne fais pas comme moi!



Si tu regardes les gens autour de toi qui ont une vie épanouie, tu as plusieurs façons de réagir :


Dépit: "Ils/Elles ont de la chance. Moi je n'ai pas cette chance, et ça ne changera jamais donc je reste dans ma misère, à quoi bon".


Jalousie & Colère : "Ce n'est pas juste, comment ça se fait que d'autres y arrivent, et pas moi? Tout le monde est contre moi. Ils/Elles ne le méritent pas plus que moi!"


Inspiration & Action: "Wow, si ils/elles peuvent y arriver , moi aussi! Je vais me renseigner sur les actions à prendre, je fais un pas vers le changement et puis un deuxième".



Le changement sera différent pour tout le monde:




Il n'y a pas une seule bonne réponse à ta situation. C'est ça la magie de prendre sa vie en main. Tu t'ouvres à de nouvelles opportunités que tu n'aurais même pas envisagées avant.


C'est le chemin de l'épanouissement.


Maintenant, je préfère être 100% honnête avec toi. Ce chemin n'a rien à voir avec de la chance. Il est entièrement lié à ta prise de décision, à tes actions, à ton mental, au fait de pouvoir dire non même quand c'est plus facile de dire oui, et dire oui quand ça te fout la trouille.


Ce chemin n'est pas facile mais c'est TON chemin.


Et finalement, c'est bien plus simple de prendre des décisions difficiles, mais qui nous rend heureux.se, que de rester dans quelque chose qui ne nous convient pas.

Si tu n'arrive pas à clarifier le projet qui te convient, te faire accompagner par quelqu'un qui est passé par là, spécialisé et formé dans la gestion de carrière, et qui te propose des outils pour y arriver, même quand ça devient compliqué, est très efficace pour être sûr.e de ne pas retomber à la case départ.


Car bien définir son projet professionnel est important.

Cette décision aura beaucoup d'impact sur ton bien-être et ta carrière.


Il faut donc bien comprendre les critères de choix essentiels à prendre en compte pour définir son projet professionnel :


- Les tâches que tu aimes réaliser

- Tes compétences personnelles et tes voies de développement

- Tes centres d'intérêts

- Les grandes causes que tu aimes servir et l'impact que tu souhaites avoir

- Tes impératifs et critères de vie comme les horaires, le lieu, le salaire...


Cela t'aide à définir un projet professionnel complet : le métier, le secteur, le type d'entreprise et les conditions de travail.


Es-tu au clair là-dessus?


C'est en travaillant avec un coach que je me suis sortie de mon burnout et que j'ai développé ma propre activité de coach. C'est grâce à cet accompagnement que je vis actuellement près de l'océan tout en ayant des clients au Val D'Aran, à Barcelone, à Paris,... C'est grâce à cet accompagnement que je me suis créé des conditions de travail qui me conviennent à moi, et dans lesquelles je me réveille enfin le matin en me disant que ce que je fais a du sens.


C'est grâce à cet accompagnement que je t'aide aujourd'hui à en faire de même et prendre ton envol, à prendre ta vie en main, à devenir acteur/trice de ta vie.


Si ça t'intéresse d'en savoir plus, viens m'en parler :)


N'hésite pas à m'envoyer un mail à margot@jobboosterfactory.com


À très vite,


Margot


11 vues0 commentaire