• Marguerite

Je n'ai pas de passion. Comment trouver mon job de rêve?

Dernière mise à jour : sept. 14

Si, toi aussi, tu penses que tu n'as pas de passion, aucune cause spécifique pour laquelle tu as envie de lutter corps et âme, pas de réelle vocation...


Si, toi aussi, tu regardes avec envie ces personnes si ambitieuses qui se réveillent le matin avec cette motivation de changer le monde, de s'investir...


Si cette réalisation te démotive... Alors ce message est fait pour toi !



Beaucoup de mes clients viennent me voir en me disant qu’ils n’ont jamais eu de passion, ni de vocation. Ils sont frustrés de ce constat, car ils pensent que dans la vie être un passionné est une grande qualité et la seule façon de trouver leur voie dans la vie.


Récemment, j'ai accompagné une personne qui se sentait désespérée à l'idée de ne pas trouver sa passion. Elle se sentait inutile et triste de penser qu'elle ne trouverait jamais un projet professionnel qui la rende heureuse.

C’est vrai, avoir une passion, cela peut aider à trouver sa vocation et construire son job de rêve. Mais je t'arrête tout de suite, ce n’est vraiment, vraiment pas obligatoire.


Et puis, je vais te révéler un secret.


Dans une écrasante majorité des cas (un jour, je ferai le calcul exact, promis), lorsque je creuse un peu avec mes questions en tant que coach, je me rends compte que ces gens-là, soi-disant sans passion, ont en fait une large palette de centres d’intérêts.


Toi aussi, c'est ton cas?


Pas une seule passion, mais plusieurs centres d'intérêts


Ce n'est pas que ces personnes ne s'intéressent à rien. Au contraire, souvent, sont sont plutôt des personnes très curieux.se avec plusieurs centres d'intérêts, c'est juste qu'il n'y en a pas un qui sort vraiment du lot. Il n'y a pas un domaine dans lequel ils aiment se spécialiser pour le reste de leur vie.

Tu aimes la diversité. Tu as du mal à faire tout le temps la même chose, et tu aimes changer régulièrement de centres d’intérêts ou de hobbies.

Si jusqu'à présent tu pensais que c'était un désavantage, je suis là pour te prouver le contraire. Cela montre que tu aimes découvrir de nouvelles choses constamment, que tu connais beaucoup de choses sur un plus grand éventail de thèmes. Et nous avons besoin de gens exactement comme toi!


Et en plus, en creusant un peu, on peut généralement trouver un fil conducteur à ces centres d’intérêts.

>> Le développement personnel, la nature, le sport, l'écologie, l'artisanat, etc.




Un sentiment de manque de légitimité

Un autre aspect bloquant ne vient peut-être pas du manque d'intérêt... mais du gros saboteur interne qui te dit que tu n'es pas légitime parce qu'il y a d'autres personnes plus impliquées que toi.


Une chose est sûre, personne n'a la même vision, ni la même façon de faire, ni la même expérience que toi. Car tu es un ensemble d'événements, d'apprentissages, d'envies... et tout cela te rend unique et légitime.


Comment trouver sa vocation?

Tu n’es pas obligé de connaître ta vocation depuis tout petit.

Il est tout à fait possible de trouver sa propre vocation à n'importe quel âge.


Voilà ce que je te propose:


Commence à faire une exploration.

Qu'aimes-tu faire au quotidien? En vacances? Avec tes amis? En famille? Quel rôle prends-tu facilement? Pourquoi vient-on te demander de l'aide? Quand perds-tu la notion du temps? Qu'est-ce qui tu donnes le sourire?


Note tout ce qui te vient par la tête. Garde un carnet prêt de toi pendant quelques jours ou semaines pour t'aider à faire le point.




Ca reste compliqué pour toi? Viens m'en parler! Moi aussi, je suis passé par là et je sais à quel point cette période peut être déroutante!


À très vite,

Marguerite

41 vues0 commentaire